lundi 25 avril 2011

Langue de velours


Mesdames,

je mets au service de vos desirs ma langue de velours....
Vous déguster de la tete au pieds est ma devise, vous faire tresaillir de plaisir mon objectif.

Je vous offre des cunnilingus que vous n'avez jamais subis, j'en suis sur.
J'ai appris ma technique avec des amies homosexuelles et je dois reconnaitre que c'est efficace.

Mon offre est tre serieuse et vous pouvez me contacter en MP.

Baisers de velours.

Cette petite annonce n'est pas de moi, mais vous pouvez y répondre j'essayerais d'être à la hauteur de l'offre.

The Velvet Touch of the Velvet Tongue (Le Contact de Velours de la Langue de Velours) ou Langue de velours c'est également le titre d'un des films de Bob Asklöf qui vient de nous quitter.

mercredi 20 avril 2011

Censurer Courbet

La censure, ce mot est un peu fort pour qualifier ce qui est arrivé au compte facebook de Frode Steinicke. Cet internaute a eu son compte facebook bloqué car l'utilisation de l'origine du monde comma avatar n'est pas autorisé.
Je n'arrive pas à me scandaliser par cette décision. L'oeuvre de Gustave reste choquante pour beaucoup même si aujourd'hui elle est à la vue de tous ce qui n'a pas été le cas durant 100 ans environ. Celui qui dit que ce tableau n'a pas choqué à son époque est à la ramasse ; comment ce qui n'est pas visible peut-il choquer? (J'aime bien me faire causeur)

On peut aller voir le tableau en vrai ou visiter les nombreux sites qui le présente. Internet ne se limite pas encore à facebook.

Un peu de danois, et un autre qui veut des dédommagements. 

L'histoire chez wikipédia et les images du buzz

courbet93120_des_visiteurs_regardent_l_origine_du_monde_de_gustave_courbet_au_musee_d_orsay_a_paris_le_26_juin_1995

dimanche 17 avril 2011

Orgasmique!!!!

Attention cette vidéo peut choquer même les plus endurcis.

Baisser le son sinon les voisins pourraient croire que vous égorgez votre animal de compagnie.


Cliquer sur l'image
Cette scène me rappelle le cantique des cantiques

Et combien tes parfums sont plus suaves que tous les aromates !
Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée;
Il y a sous ta langue du miel et du lait,
Et l'odeur de tes vêtements est comme l'odeur du Liban.
Tu es un jardin fermé, ma sœur, ma fiancée,
Une source fermée, une fontaine scellée.
Tes jets forment un jardin, où sont des grenadiers,
Avec les fruits les plus excellents,
Les troènes avec le nard;
Le nard et le safran, le roseau aromatique et le cinnamome,
Avec tous les arbres qui donnent l'encens;
La myrrhe et l'aloès,
Avec tous les principaux aromates;
Une fontaine des jardins,
Une source d'eaux vives,
Des ruisseaux du Liban.
Lève-toi, aquilon! Viens, autan !
Soufflez sur mon jardin, et que les parfums s'en exhalent !
- Que mon bien-aimé entre dans son jardin,
Et qu'il mange de ses fruits excellents ! 

(4.9 à 4.16)

samedi 2 avril 2011

Cunnilingus pervers

Ces pervers se comportent envers leur objet sexuel à peu près de la même manière que les normaux envers le leur. Mais ensuite vient toute une série d’anormaux dont l’activité sexuelle s’écarte de plus en plus de ce qu’un homme raisonnable estime désirable. Par leur variété et leur singularité, on ne pourrait les comparer qu’aux monstres difformes et grotesques qui, dans le tableau de P. Breughel, viennent tenter saint Antoine, ou aux dieux et aux croyants depuis longtemps oubliés que G. Flaubert fait défiler dans une longue procession sous les yeux de son pieux pénitent. Leur foule bigarrée appelle une classification, sans laquelle on serait dans l’impossibilité de s’orienter. Nous les divisons en deux groupes : ceux qui, comme les homosexuels, se distinguent des normaux par leur objet sexuel, et ceux qui, avant tout, poursuivent un autre but sexuel que les normaux. Font partie du premier groupe ceux qui ont renoncé à l’accouplement des organes génitaux opposés et qui, dans leur acte sexuel, remplacent chez leur partenaire l’organe sexuel par une autre partie ou région du corps

Suite à un article précédent je reviens sur ce thème de perversion chez Freud.
Il apparait que la perversion chez Freud se définit par rapport à un critère bourgeois du XIXème siècle (la référence à Flaubert fait sens), un critère juridique : ce qu’un homme raisonnable estime désirable. Ici c'est un juge qui parle.

Est normale, la sexualité dont le seul et unique but est la procréation. Est pervers, anormal, déviant, pathologique, tout le reste.

Donc le cunnilinguiste est un pervers, il doit se soigner.

Peu importe que cette partie ou région se prête mal, par sa structure, à l’acte en question : les individus de ce groupe font abstraction de cette considération, ainsi que de l’obstacle que peut opposer la sensation de dégoût (ils remplacent le vagin par la bouche, par l’anus).

Chère lectrice, Freud est le seul à vous parler de la structure de votre vagin. On peut dire que cette homme savait parler aux femmes.

L’autre grand groupe de pervers se compose d’individus qui assignent pour but à leurs désirs sexuels ce qui, chez les normaux, ne constitue qu’un acte de préparation ou d’introduction. Ils inspectent, palpent et tâtent la personne du sexe opposé, cherchent à entrevoir les parties cachées et intimes de son corps, ou découvrent leurs propres parties cachées,

Comment Freud se positionne par rapport à ces folies, singularités et horreurs. Comme un scientifique bourgeois dans une société bourgeoise : Déclarer que nous sommes indignés, manifester notre aversion personnelle, assurer que nous ne partagerons pas ces vices — tout cela ne signifie rien et, d’ailleurs, ce sont des choses qu’on ne nous demande pas. Il s’agit, après tout, d’un ordre de phénomènes qui sollicite notre attention au même titre que n’importe quel autre ordre.
(...) tous les organes du corps, en plus de leur fonction normale, joueraient aussi un rôle sexuel, érogène, qui devient parfois dominant au point de troubler le fonctionnement normal.

Voilà une vision du Freud de 1923, le Freud de la normalité et de l'anormalité. Un Freud qui vient présenter son projet à la société bourgeoise et hygiéniste. Un Freud qui comme Charcot est un producteur de spectacle médical. Un Freud qui va construire sa carrière bourgeoise en construisant son domaine d'étude. 
Mais peut-être aussi un Freud qui va faire évoluer la société bourgeoise de l'intérieur, et rendre plus floue la différence entre le normal et le pathologique. A quel prix?

rollingstones006_150_6191_1973_european_tour